Auteur Sujet: Vos témoignages et critiques  (Lu 41396 fois)

NJ

  • Modérateur
  • Daimyô
  • **
  • Messages: 1271
    • http://www.angeluscity.fr.st/
Vos témoignages et critiques
« le: 29 décembre 2003 à 02:32:15 »
Bonjour tout le monde,

On vient de me faire une suggestion intéressante comme nouvelle rubrique pour tous les fans de Tsukasa Hojo.  :lol: (Merci, Kaorichan pour cette idée inspirée  :lol: )

J'ai créé mes sites sur son univers pour exprimer ce que je ressentais. Mais, qu'en est-il de vous?

Dans un premier temps, je vous invite à poster sur le forum votre vécu ou expérience personnelle par rapport à une oeuvre particulière de Tsukasa Hojo.  Si vous voulez parler de plusieurs oeuvres, faites un texte séparé pour chaque.

Par exemple, si vous choisissez CH  :lol: , dites-nous ce que le manga représente pour vous et le souvenir qu'il vous a laissé, pourquoi vous aimez, qu'est-ce qui vous a marqué, décrire les moments particuliers que vous avez passé en compagnie des persos, qu'est-ce qu'il a changé dans votre vie, ...

Vous pouvez aussi donner votre avis sur un aspect particulier (anime, musique, un personnage), un qui vous tient à coeur. Vous pouvez réserver toute une section de votre texte sur votre/vos perso favori et expliquer ce qui vous a attiré.

Essayez de vous appliquer du point de vue expression, grammaire, sachant que sans doute plus tard, je créerai une rubrique exprès sur les sites  :D . La longueur des textes doit être raisonnable (au moins une trentaine de lignes à plusieurs pages si le coeur vous en dit). Si vous voulez illustrer votre texte, n'hésitez pas à utiliser des liens vers les images de mes sites ou à m'envoyer des images de votre choix.

Voilà, voilà. C'était long, mais je suis curieuse de savoir ce que ça peut donner.  :D

Merci pour votre travail.  :wink:
@+

NJ

PS: Dites-moi si ça vous dit, histoire de voir si l'idée intéresse des gens  :wink:

Ginie

  • Shinobi
  • **
  • Messages: 486
Vos témoignages et critiques
« Réponse #1 le: 24 janvier 2004 à 08:24:17 »
J'y penses, j'y penses mais j'ai pas le temps de rédiger ça au propre...bref, tout ça pour dire que j'ai pas oublié et que ton idée n'est pas passé aux oubliettes  :lol:
Bientôt,, promis !

Mikomi

  • Samouraï
  • ***
  • Messages: 641
    • http://mikomisworld.estsurle.net/
Vos témoignages et critiques
« Réponse #2 le: 24 janvier 2004 à 22:28:50 »
Alors, autant vous prévenir j'écris direct (je n'ai pas fait de brouillon avant).

Comme la plupart le sait déjà, en plus d'écrire des fanfictions, de dessinner des fanart et fan manga sur City Hunter et Angel heart, j'ai mon propre site sur tout ce que je fais en plus. mais je vais me concentrer sur cet univers hojoesque. Si je dessinne, j'écris c'est pour vous faire partager ma passion de cet auteur. Si je l'aime c'est évidemment tant pour sa façon de dessinner que son art pour les scénarii.

J'ai une tendresse particulière pour les persos torturés qui malgré tous leurs efforts ont du mal à franchir le cap d'un bonheur sans faille. Fouiller les sentiments, s'approcher du réel, c'est sans conteste ce que je préfère chez l'auteur.

Pour city Hunter, c'était la complexité des liens qui unissait nos deux héros qui m'a fait entièrement plongée dans cette histoire. Voir qu'ils étaient incapable d'avouer leurs sentiments à l'autre pour de multiples raisons. Et quand on croyait tout savoir siur un personnage un nouvel élément venait tout bouleverser (l'affaire avec Rosemary Moon par exemple). Voir aussi que malgré tout un univers qui sépare Ryô et kaori, leur trouver des points communs (l'absence d'une famille, pas d'anniversaire heureux etc....). Complexifier l'histoire qu point de pouvoir faire une thèse sur leurs sentiments respectifs relève de l'art.

Pour Angel heart, c'est encore différent. Tout est clair entre le couple mais Hojo nous plonge dans  le coeur de ryô. Tout ce qui se cache derrière cette oeuvre concernant le lien affectif, le défi à la mort etc... On pourrait en débattre pendant des heures (c'est déjà fait d'ailleurs). Dans sa globalité, ce manga se révèle êre beaucoup plus complexe qu'il n'y para^pit car aucun des personnage n'est bâclé. Tous ont des souffrances et des aspirations qui ne sont pas si éloignées que ça (l'amour, la paix intérieure...)

Voilà pourquoi j'aime ces deux oeuvres en partucliers.

Concernant mon expérience avec ces personnages, et bien, j'en vis une nouvelle à chaque fois qu'une histoire me trotte dans la tête. ça prend des proportions bizarres car à chaque fois que je vois un film ou une série, j'imagine Ryô ou Kaori dans la même situation et une idée surgit qui deviendra une fanfiction. c'est comme si ces personnages faisait entièrement parti de moi, qu'à traves eux j'exprime mes troubles et mes bonheur du moments, mes joies et mes peines. je crois qu'ils sont quelque part, une partie de mon coeur.

Ces deux personnages ont changé ma vie car ils m'ont donné les clés pour progresser tant au niveau du dessin que de l'écriture. Si j'ai ce style là en dessin, c'est entièrement grâce à City Hunter. je me souviens encore de ma première BD c'est un fanmanga de City Hunter (vraiment trop nul croyez-moi une horreur pas possible). Et c'est là que j'ai compris que je ferais sans doute ça toute ma vie.

Tout ça pour vous dire que si un jour les personnages sortaient des planches de hojo (comme la fic à Rosy), je leur dirais merci d'avoir fait de moi ce que je suis. Je suis persuadée que sans city Hunter, je n'aurais pas pris ce chemin là.

FORUM WEBOTAKU

Vos témoignages et critiques
« Réponse #2 le: 24 janvier 2004 à 22:28:50 »

NJ

  • Modérateur
  • Daimyô
  • **
  • Messages: 1271
    • http://www.angeluscity.fr.st/
Vos témoignages et critiques
« Réponse #3 le: 25 janvier 2004 à 05:44:55 »
Merci. Je pensais que ça n'intéressait personne  :lol:

NJ

  • Modérateur
  • Daimyô
  • **
  • Messages: 1271
    • http://www.angeluscity.fr.st/
Vos témoignages et critiques
« Réponse #4 le: 25 janvier 2004 à 06:00:01 »
A mon tour, voici un petit truc très personnel  :lol: .

***********

Un petit tour dans le passé avec CH

Mon amour pour CH dure depuis maintenant 7 ans, avec des hauts et des bas, des moments de passion et de froid, mais bien que son intensité ait varié, son existence même n'a jamais été remise en cause.

Tout commença à une époque très difficile pour moi, à l'époque de l'enfer des classes préparatoires  :cry: . J'y découvris le sale visage de l'esprit concours qui pouvait corrompre les meilleurs camarades et où l'individualité connaît un summum d'égoïsme  :shock: . Je venais de déménager dans la région parisienne et mes amis étaient restés dans le sud. Je n'avais qu'une envie: partir. Seulement voilà, il a fallu passer par ces deux ans de solitude et supporter le fait que la seule chose dont ses camarades et ses profs se soucient est leur propre personne. J'exagère peut-être, mais c'est ce que j'ai senti et je ne suis pas loin de la vérité, surtout dans mon lycée parisien très réputé. (Nom de nom, j'aurais dû rester en province.  :wink: )

C'est donc à cette époque que CH est entré dans ma vie. Un samedi midi, je m'étais aventurée dans la section BD de Gilbert Joseph. La section manga n'était composée que de quelques étagères installées contre un large poteau dans une allée étroite du magasin. J'avais envie de me changer les idées et que vois-je? Une série à couverture blanche qui s'intitulait City Hunter, aka Nicky Larson. Je commençai à lire et tome après tome, j'ai été prise par l'histoire à un point que j'en rêvais et que je cherchais tout ce que je pouvais trouver dessus sur le net  :lol: . Sans blague. Rires et larmes, action, humour et drame, je passai par toutes les émotions que Tsukasa Hojo voulait faire passer. Cela devait sembler bizarre aux autres clients de m'entendre rigoler et renifler tandis que je lisais CH.

Mois après mois, je retournai tous les samedi midi à Gilbert Joseph pour voir si le nouveau tome de CH était sorti en rayon. C'était mon petit plaisir de fin de mois. Après une matinée d'examens dont je sortais lessivée, pleine de doutes face à l'avenir, bla bla bla…, je pouvais tout oublier et me plonger dans cet univers où les personnages étaient sincères et courageux, bons et généreux.

Je surfais, mais aucun site ne me plaisait ou n'exprimait ce que je pouvais ressentir pour CH. Je commençai alors à écrire quelques textes pour parler de Ryô, de Kaori, de leur relation. Pas de la grande littérature, juste un peu de catharsis pour moi.  

En intégrant, je rencontrai d'autres passionnés de manga qui me firent découvrir le reste des œuvres de Hojo. Le soir, j'aimais m'installer sur mon lit avec ma couette sur les genoux, un peu d'encens brûlant dans un coin et une douce senteur emplissant la pièce tandis que je me plongeais dans les recueils qu'on m'avait prêtés. Je me sentis émue par "Le cadeau de l'Ange", "Sous un rayon de soleil", …, j'eus des fous rires avec FC et bien qu'on m'ait prévenue, je pleurai quand même en lisant "La Mélodie de Jenny". Certains jours, j'écoutai la BO de CH en boucle et je me sentais bien.

Quelques mois après mon arrivée dans mon école en septembre 1998, je me décidai à mettre en ligne ce que j'avais écrit sur CH. Je voulais faire un site personnel et détaillé. Je listais consciencieusement les affaires et les personnages, les noms, métiers, j'écrivis les descriptions des personnages et je complétais au fur et à mesure des sorties de CH. Que de soirées passées devant mon ordi avec cette première version du site qui se trouvait sur Geocities! 15 Mo … ça me semblait déjà beaucoup. Quand le dernier tome parut vers le milieu de 1999, cela sonna le glas de mon site que je délaissais pour d'autres choses. Je pensais que j'avais fait tout ce que je pouvais faire. Ah, la jeunesse! J'aurais honte de remontrer aujourd'hui ces pages d'amateur, créées avec Netscape Composer et Photoshop  :oops: . Je passais à la création d'un club manga dans mon école, qui à ma grande surprise est encore vivant et est encore séparé du club BD.  :wink:

Après un an, septembre 2000, je commençai à recevoir des emails qui m'encourageaient à ne pas abandonner. Des gens du Québec ou de villes de France dont je n'avais jamais entendu parlé. Je n'avais pas compris le pouvoir du net et que d'autres gens pouvaient prendre vraiment intérêt à mon site et à ce que j'avais à dire. Ca m'a fait plaisir, mais je n'avais pas le temps de reprendre, même si la volonté ne manquait pas, que le premier endroit où je voulus aller fut le MyCity building pour trouver le tableau à messages ou si je retrouvais l'atmosphère de CH dans les rues du Kabukicho à Shinjuku.

Ce n'est qu'avec l'apparition de Angel Heart que la flamme renaquit de ses cendres et que je sentis que j'avais encore quelque chose à partager.

Je me rappelle le soir où je découvris AH. C'était dans un petit AM-PM, un "convenience store" comme on les appelle en anglais. Je flânais dans les différents magazines et soudain, une couverture attira mon regard. C'était un numéro spécial de Bunch et cela ressemblait étrangement au style de Tsukasa Hojo. Fébrilement, je le pris pour le feuilleter et je sentis un pincement au cœur. "C'est pas vrai!!! La suite de CH!!!" Malheureusement comme vous pouvez vous en douter, mon enthousiasme fut un peu terni par une certaine mort. Je n'avais pas réalisé au début, ou en fait, je ne voulais pas croire que Hojo avait pu faire cela. C'était en japonais, alors j'avais encore un espoir d'avoir mal compris. J'avais commencé à lire lentement et puis de plus en plus vite, cherchant un passage expliquant certains points qui ne me plaisaient pas. Comme je ne voulais pas pleurer en public, j'achetai le magazine Bunch et je le réservai pour plus tard dans l'intimité de ma petite chambre de dorm avec mes dictionnaires. J'ai dû relire une dizaine de fois les mêmes pages pour être sûre et là, ce fut la désolation totale. C'était bizarre d'avoir eu une telle joie suivie d'un tel sentiment de misère humaine.

Voilà, la suite de ma relation avec le monde de Tsukasa Hojo, vous la connaissez: le réseau AC, ma rencontre avec le maître, ma "rencontre" avec les hojofaniens  :wink: . Un dernier point pour conclure cet essai pleins de souvenirs personnels, merci à tous ceux et celles qui participent à enrichir la communauté des fans de Hojo. Cela fait chaud au cœur et surtout, ne vous arrêtez pas.

Mikomi

  • Samouraï
  • ***
  • Messages: 641
    • http://mikomisworld.estsurle.net/
Vos témoignages et critiques
« Réponse #5 le: 25 janvier 2004 à 13:23:24 »
Merci NJ d'avoir partagé un peu de toi dans cet essai. je voulais juste rajouter une chose en fait.

Comment m'est venu l'idé d'écrire. Car je suis avant tout une dessinatrice plus qu'une fanwrtier (un mot à rajouter dans le dico :D ). En fait, quand j'ai commencé c'était il y a plus de deux ans maintenant, quelques mois avant la sortie de Hojofancity et de mon propre site d'ailleurs. Je ne connaissais pas encore le réseau de NJ étant donné que je me concentrais exclusivement sur les fanfictions de city hunter: je connaissais la plupart des sites déjà existant dont le fameux dregon.

hélas mon mondes'écroula (faut pas exagérer mais presque) quand Morganne m'a dit qu'elle arrêtait les mises à jour du site. j'avais déjà deux fics à moi sur son site et là, j'ai vu l'immense vide. y'avait plein de site de fanfiction en italien et là je me suis dit et pourkoi pas faire mon propre site sur mes fics?

Au départ c'était juste comme ça pour faire partager un peu de ma passion de ses admirables personnages et ça a pris une proportion que vous connaissez déjà. Certains savent très bien de quoi je parle puisqu'il me connaissent depuis l'ouverture de mon tout premier site: city hunter et cie en septembre octobre 2002.

Puis hojofancity et son système de gestion a permis de faire exploser cette passion que je sentais déjà. Mais je ne pensais vraiment pas que ça serait à ce point. ça fait trop plaisir de voir à quel point c'est ancré dans nos coeur.

Alors juste une chose à dire, longue vie à cette communauté, que ça ne s'éteigne jamais ouais!!!!!!!!! :D

Ginie

  • Shinobi
  • **
  • Messages: 486
Vos témoignages et critiques
« Réponse #6 le: 28 janvier 2004 à 21:12:55 »
Ryô Saeba et Kaori Makimura m'ont accompagnée tout le long de mon enfance. Quand j'étais petite, après l'école et les devoirs, ma maman me permettait de regarder le Club Do en prenant mon gouter. Le bonheur ultime pour une gamine  :lol: !
Déjà, Nicky Larson était mon dessin animé préféré. L'action y était présente (et changeait des combats de robots...) et un style policier qui m'attirait beaucuop. Les coups de massue ou les lilbellules me faisaient rire aux éclats. Et puis, même si le dessin animé n'est pas très explicite, on pouvait ressentir l'intrigue amoureuse entre Nicky et Laura.
Quand j'ai vu pour la première fois Chantage atomique ou Vendetta d'amour, je suis restée scotchée à mon écran !

Et puis les années ont passé. Boulot, appart, première expérience de vie de couple, les dessins animés m'ont toujours intéréssés mais le temps me manquait et j'en ai zappé quelqu'un.
Lorsqu'un samedi matin, juste avant de partir au boulot, je suis tombé sur une rediffusion de City hunter, mes souvenirs sont revenus en force.  
Vue que j'étais à présent installée, j'ai pris le temps de regarder le dessin animé, voire de l'enregistrer sur K7. Et quand on me disait qu'à mon âge, c'était limite de faire ça, je leur répondais que j'adorais ça un point c'ets tout !  :D

Plus tard beaucoup d'éléments ont fait que ça ne s'ets pas arrangé avec le temps  :lol: , un ami me gravait toutes les chansons des dessins animés de mon époque, pendant que je faisais des recherches sur internet qui est une mine d'information monstrueuse (achat entre autres de l'intégrale de Nicky Larson et des OAV)  
Je suis tombé sur Chantage atomique et je me suis rappelé, à quel point j'adorais ce dessin animé.
Sur ce, une amie m'a emmené dans une boutique de manga et quand je suis tombé sur la collection, j'ai pris au hazard, par curiosité, le tome 32............ LE tome 32, ça doit être mon préféré à cause de ça  :roll: , car j'ai découvert, non seulement le style Hôjô à la fin de l'histoire et donc au top, mais les vrais personnages (qu'ils sont beaux !!!  :roll: ) et leur amour torturé.  Je suis devenue accroc tout de suite !
Après la lecture de quelques tomes, j'ai inspiré une grande bouffée d'air et j'ai foncé tête baissé  :lol: : j'ai acheté en 2 mois il me semble toute la collection (pas le temps d'acheter Cat's eye mais bon juste avant la rupture de stock......pfiouuuuuuuuu, la chance ! :| ).

J'ai été fascinée !
Tous les détails, l'évolution psychologique des personnages, leur lien, la morale et le design fabuleux en ont fait à mes yeux une oeuvre incontestable. J'adore ! Voilà c'est tout .  :lol:
Je ris, je pleure, je me prends au jeu. Lorsque l'on lit un City Hunter, on vit City Hunter. On est dans une bulle et on y est bien.
Je me souviens qu'une bande d'amis ont débarqués un jour à l'improviste alros que j'étais en plein lecture du tome 34 que j'avais acheté 10 minutes avant ! Je ne suis pas trop fière de ce que j'ai fait alors, mais j'ai quand même fini le tome avant de participer à l'ambiance générale  :lol:

Le héros, beau ténébreux, tueur à gage au lourd passé et... obsédé par les petites culottes. La belle jeune femme douce et généreuse qui peut brandir une massue de 300 tonnes par pure jalousie... Des personnages haut en couleur dont le contraste est excellent et me font rêver.

Et puis, j'ai découvert les autres oeuvres de hôjô qui m'ont toutes touchées. Tolérance, respect, amitié...des sentiments honorables que ce mangaka sait mettre en valeur avec brio. Lire une de ces histoires, c'ets s'impliquer et j'adore cette sensation d'être happée par une lecture.
Allongée, sur le lit, calée contre un coussin moelleux, la pile entière des tomes rangée impeccablement, et passant une grand partie de l'arpès midi à les relire, dans un silence religieux, voilà mon passe-temps préféré. :aime2:
Quand j'ai su que Angel Heart sortait j'ai écumé tous les sites et j'ai hâte de pouvoir toucher mon premier tome et de le savourer... :bave:


L'idée d'écrire m'est venue lorsque je suis tombé la première fois sur une fic, j'ai me suis vite intéréssée au truc. Et puis, je me suis souvenue que j'en avait écrit une quand j'étais toute petite sur Olive et Tom  :lol:  
Je me suis dit qu'écrire ça m'éclatait, alros pourquoi réfréner cette envie pour une question de "gêne par rapport à l'âge"  :lol:
Sans oublier que la fin de City Hunter est tellement ouverte, qu'il suffisait d'un peu d'imagination pour les faire revivre pour une histoire.   :wink:
HFC est pour cela une grande famille car chaque membre font rêver les autres et le rêve ça n'a pas de prix : :D  

Enfin, si je devais réfléchir à la moralité de l'histoire, je dirais que :
Que personne ne peut être parfait, alors ce n'est pas la peine de se prendre la tête à le devenir.
Une bonne philosophie pour vivre au mieux chaque jour qui passe, je penses. ^_^
Et... le plus important...l'Amour est bon remède contre la vie  :D

coolcath

  • Samouraï
  • ***
  • Messages: 861
Vos témoignages et critiques
« Réponse #7 le: 29 janvier 2004 à 13:35:33 »
Salut à tous,

la première chose que je remarque quand je lis les posts c'est que finalement on a tous un certain age et je trouve ça rigolo ! moi aussi j'ai été bercée par la série quand j'etais jeune... je trouvais les personnages et les histoires super et j'avais plein de posters de ma chambre (que j'ai toujours d'ailleurs :lol: ). C'est vrai que le temps passe et finalement cette série ne prend pas une ride. Comme le dit Ginie, on fait sa vie on avance et puis finalement on revient toujours a ses premieres amours.

C'est à cause d'une situation un peu drue que je vis en ce moment que je je me suis replongée dans cet univers City Hunter (faire un petit retour arrière des fois ça fait pas de mal) et c'est un peu curieux de dire ça mais en regardant le portrait de Ryo (que j'ai mis en fond d'ecran sur mon ordi) je me suis dit : bon sang lui rien ne l'arrete, quand il croit en quelque chose il fonce... nom de zeus y'a pas de raison que je n'en fasse pas autant... he ben ça marche !!!

Oups mais la faut que je retourne bosser.. he oui dure loi de la vie !!! alors je vous dis a bientot...  :D

coolcath

NJ

  • Modérateur
  • Daimyô
  • **
  • Messages: 1271
    • http://www.angeluscity.fr.st/
Vos témoignages et critiques
« Réponse #8 le: 30 janvier 2004 à 03:25:46 »
Salut Coolcath,

Bienvenue dans le forum.  :lol: Si tu veux nous en dire plus sur ton experience personnelle avec CH ou autres oeuvres de Hojo, tu peux faire comme Ginie et nous ecrire un essai  :wink:  (ce qui est le but du post)

Mais, si tu veux juste te presenter et nous en dire un peu plus sur toi, tu peux aller sur le post http://www.kawaiidream.net/agora/viewtopic.php?t=2892

Merci Miko et Ginie  :lol: . C'est exactement ce que je demandais.  :wink:

Grumelo

  • Gakusei
  • Messages: 5
  • Pichan Power
    • Grumelo's Realm
Vos témoignages et critiques
« Réponse #9 le: 31 janvier 2004 à 15:41:22 »
Histoire de confirmer la règle, moi aussi, je ne suis plus tout jeune.
Et moi aussi, mon enfance a été baignée par CH et Cat's Eye.

Fin de l'année dernière, j'ai acheté les trois coffrets pour pouvoir enfin apres 15 ans voir TOUS les épisodes. Mais, la fin m'a laissé sur ma faim.
J'ai alors découvert en décembre les mangas, je n'en avais jamais lu avant ça. Hélas, les livres de Cat's Eye sont extrèment rares. Par une chance incroyable, j'ai pu acheter l'integralite des 10 tomes sur eBay pour une somme raisonnable.

Et depuis, c'est la catastrophe.

Cat's Eye est LA série qui a bercé mon adolescence et suite à des rediffusions, une bonne partie de mes années Fac.

J'ai terminé les livres hier soir et j'en chiale encore. C'est la première fois que ça m'arrive. Le fait que Toshio va tout faire pour reconquerir Hitomi est certes un Happy End. Mais, d'avoir découvert les soeurs dans un tel état de tristesse et de douleur, ça m'a complètement renversé.

Pour moi, Cat's Eye, ça représentait un idéal, de l'humour, de l'Amour, de la passion, de l'aventure. Ca m'a permis de m'évader pendant très très longtemps. Mais pour moi, Hitomi était invulnérable, immortelle. Alors le drame qu'elle a subi m'a complètement détruit.

Vous trouverez peut-être que j'exagère, mais cette fin dans Cat's Eye m'a tout simplement rappeler que le bonheur quel qu'il soit a parfois un tribu extrèment lourd à payer et comme en ce moment, je vis des moments extrèmement difficiles, ça a été une goutte de trop.

coolcath

  • Samouraï
  • ***
  • Messages: 861
Vos témoignages et critiques
« Réponse #10 le: 31 janvier 2004 à 18:49:50 »
Merci Nj pour ton accueil...

Donc je vais tacher de faire un essai façon Ginie  :wink: je reviendrai l'ecrire il faut d'abord que je replonge dans ma mémoire... et un p'tit mot pour Grumelo... courage mon grand, les difficultés nous font avancer quand on sait en tirer les leçons. Moi meme c'est pas le pied en ce moment mais faut s'accrocher !!!

Bon courage !  :wink:

FORUM WEBOTAKU

Vos témoignages et critiques
« Réponse #10 le: 31 janvier 2004 à 18:49:50 »

NJ

  • Modérateur
  • Daimyô
  • **
  • Messages: 1271
    • http://www.angeluscity.fr.st/
Vos témoignages et critiques
« Réponse #11 le: 31 janvier 2004 à 19:21:22 »
Pas de koi, coolcath  :lol:

Sinon, merci Grumelo d'avoir partagé. Tu n'exagères pas  :lol: On est tous des passionnés ici et on comprend  :wink: Et courage. Les moments difficiles vont finir par passer et comme disait Coolcath, c'est avec les épreuves qu'on devient fort.

coolcath

  • Samouraï
  • ***
  • Messages: 861
Vos témoignages et critiques
« Réponse #12 le: 31 janvier 2004 à 19:40:32 »
Ma rencontre avec Nicky…

Je dis Nicky car c’est avec la série dans Club Dorothée que moi aussi je l’ai vu pour la première fois. En référence à Grumelo je suivais aussi assidûment les épisodes de Cat’s eye. (En fait il y avait Cobra aussi que je trouvais génial mais c’est une autre histoire… ). Donc dés le départ j’ai tout de suite accroché avec le style de dessin (c’est la première chose que je regarde dans une série BD ou DA) avec ça j’ai suivi les épisodes et de fil en aiguille je suis restée scotchée à l’histoire… je trouvais que tout y était, humour (j’adore les libellules, corbeaux et autres massues), action et « amour ». Je trouvais aussi génial les réflexions et les voix des méchants et le coté fascinant des mangas qu’ils ont a changé de tête (un coup sérieux un coup délirant) et aussi quand ils se retrouvent tout petits.

Bref tout ça pour dire qu’a cette époque j’étais a fond dedans (poster, images…), sauf pour les bouquins… allez donc savoir pourquoi je n’en ai acheté aucun !!! Moi-même aujourd’hui je me pose la question !!!! C’est idiot tout de même.

Enfin, par rapport à Nicky je le trouvais fascinant… et d’ailleurs c’est réellement une caricature de l’homme idéal 8) . Il est grand, beau, fort, il est plein de mystère et de charme aussi et c’est l’homme d’une seule femme malgré ses continuelles courses aux jupons… Il sait être sérieux et réfléchit quand il le faut et délirant le reste du temps.

Et puis j’ai trouvé que les personnages qui gravitent autour étaient tout aussi attachants. On a plein de belles leçons à en tirer. Bref c’était le bon temps et je planais total…

Enfin le temps passe et pour le coup on passe à autre chose… la réalité et le boulot les histoires très terre à terre au bout d’un moment ça fout le bourdon… donc me revoilà sur les traces de Nicky à 30 balais… c’est comme une porte ouverte sur un monde palpitant dans lequel on se sent spectateur et acteur à la fois, car finalement les personnages ont une vie, des sentiments et une histoire personnelle qui les rendent quasi réels. On se dit qu’on pourrait très bien les croiser au coin de la rue et c’est ça qui rend ce manga aussi génial à mes yeux.

Enfin voila et dans tout ça j’ai pas de bol  :tresfache: car les bouquins ne sont pas dispo et les DVD du DA sont inexistants…  :( tant pis c’est pas grave j’ai plus qu’a prendre mon mal en patience et attendre…

Voili voilou …  :D

tatsumi

  • Kohai
  • Messages: 41
Vos témoignages et critiques
« Réponse #13 le: 01 février 2004 à 00:21:23 »
salut coolcath! salut grumelo! bienvenue dans ce forum! très beaux témoignages! Par contre tu m'intrigues grumelo, je ne connais pas la fin de Cat's eye , ça se termine connant ?  :shock:  c sitriste que ça ?

@+

coolcath

  • Samouraï
  • ***
  • Messages: 861
Vos témoignages et critiques
« Réponse #14 le: 01 février 2004 à 01:43:04 »
merci pour ton accueil Tatsumi...
je dois dire que moi non plus je ne connais pas la fin de Cat's eye... vas y Grumelo, dis nous tout !!!

a+

Grumelo

  • Gakusei
  • Messages: 5
  • Pichan Power
    • Grumelo's Realm
Vos témoignages et critiques
« Réponse #15 le: 01 février 2004 à 22:59:05 »
SPOIL SPOIL SPOIL

Vous vouler vraiment savoir comment se termine Cat's Eye ??
Voici le resume des chapitre marquant du volume 10.

SPOIL SPOIL

Les larmes emportées par le vent

Les filles sont rentrées à Tokyo, Toshio est prêt à demander Hitomi en mariage. Mais celle-ci doute: qui est tombée amoureuse de lui ? Hitomi ou Cat's Eye ? Devra-t-elle oublier ce qu'elle ressentait pour lui en tant que Cat's quand ils seront mariés ?
Elle se rend sur le lieu de leur RDV en Cat's cheveux noirs et elle s'arrange pour lui prendre la bague. Tout en lui tournant le dos (vu qu'elle a les cheveux noirs, s'il la voit de face, il la reconnaîtra), elle lui avoue qu'elle l'aime et qu'elle veut se marier avec lui. Elle lui demande de faire un choix entre elle (alors elle gardera la bague) et sa fiancée (alors elle la lui rendra). Comme Toshio ne semble pas douter, elle se met à pleurer et ses larmes sont emportées par le vent vers Toshio (Ah, que c'est beau !! ^^) qui se rend compte qu'elle pleure. Du coup, il se rend compte qu'il a des relations privilégiées avec elle. Lorsqu'il lève la tête, elle est partie, laissant la boîte de la bague (mais seulement la boîte).

Un messager venu du passé

Cat's téléphone à Toshio et lui dit d'aller voir Mr Katsuki, le propriétaire de Zéphyr, une des 3 dernières toiles convoitées par les soeurs Kisugi. Le monsieur en question est un vieil ami de Heintz qui a été kidnappé puis torturé par des hommes du syndicat (ceux de qui Heintz se cache). Depuis son retour, il est replié sur lui-même. Hitomi compte sur la grande ressemblance qui existe entre Toshio et son père pour guérir Katsuki afin qu'il dise où est Zéphyr. En voyant Toshio, Katsuki parle et raconte ce qui lui est arrivé et finit par dire qu'il a donné Zéphyr à Cranaff, un membre du syndicat.

Un jeu extrèmement dangereux

Toshio emmène Hitomi chez Cranaff. Là bas, son représentant nie être en possession de Zéphyr. Toshio s'énerve et parle d'Aphrodite. L'homme comprend qu'il en sait beaucoup et l'emmène avec Hitomi dans une chambre à gaz. En essayant d'en sortir, Toshio est électrocuté et s'évanouit. Hitomi parle alors à l'homme et elle apprend que Cranaff a trahi le syndicat et qu'il est parti avec les 3 tableaux qui permettent de renflouer Aphrodite. Ensuite, Hitomi sauve la situation. Nagaishi arrive après la bataille et informe Hitomi qu'un mot de Cranaff est arrivé au café, accompagné du tableau Zéphyr.
Le lendemain comme convenu, Hitomi se rend sur le port avec le tableau. On l'invite à monter à bord d'un prestigieux bateau. Au restaurant, Cranaff arrive par surprise et s'assied derrière elle, lui demandant de ne pas se retourner. Il lui propose ensuite un "jeu". Si elle gagne, elle garde le tableau, sinon, elle et ses soeurs mourront. Heureusement, grâce à son sens de l'observation quasi-inhumain, Hitomi gagne. Cranaff s'en va, lui laissant le tableau.

Le dernier enjeu

Cranaff a fait bâtir un nouveau musée, où il expose Ouranos, le dernier des 3 tableaux. Le musée est une immense maison au milieu d'un lac. Le seul accès est un pont à la Tower Bridge. Pour voler le tableau, les filles devront passer les systèmes de sécurité et les forces de police, prévenues pour corser la chose.
Dans une scène démente, les filles passent l'obstacle du pont et des policiers, sauf que Toshio a réussi à passer aussi. A l'intérieur de la demeure, déjouer la sécurité est assez facile...pour les filles, pas pour Toshio qui manque de se faire tuer 15 fois et qui est saué par Toshio. Alors que les soeurs arrivent devant Ouranos, Rui soit que c'est un faux. C'est là qu'apparaît un hologramme de leur père, ligoté sur une chaise. Cranaff leur lance un défi. Il retient leur père, celui-ci est au sommet d'une tour...avec une bombe. Pour le délivrer, les filles ont 2 choix: un chemin sans danger, mais long, et un autre plus court, bourré de pièges. Les filles s'élancent sur ce dernier pendant que Kamiya informe Toshio sur le syndicat. Hitomi est la seule à réussir le parcours, Aï et Rui se sacrifient pour qu'elle réussisse. Hitomi sauve donc son père, et comme elle commence à pleurer ses soeurs, elle voit que celles-ci sont saines et sauves. Comme elle ne comprend pas, "Heintz" explique qu'il est en fait Cranaff !! Eh oui, l'hologramme, c'était déjà Cranaff qui jouait la comédie. En réalité, il n'est autre que le jumeau de Michael Heintz ! Il avoue qu'il ne peut leur remettre leur père car il ne sait pas où il est, mais il va leur faire un cadeau: sa vie et celles des membres du syndicat (pendant ce temps, Toshio et Kamiya découvrent que ces derniers ont tous été réunis dans le château. Kamiya explique à Toshio l'histoire de Cranaff, Heintz et des Cat's (histoire qui suit), et finit par comprendre pourquoi tous ces gens sont ici). Cranaff leur explique qu'il a toujours été jaloux du talent de son frère. Voulant devenir peintre, mais n'étant pas aussi doué que lui, il ne pouvait peindre tant que son frère était vivant. Il le fit donc tomber dans un piège, l'envoya à l'autre bout du monde, et usurpa son nom en signant Cranaff des tableaux Heintz. Pour essayer de se faire pardonner, il compte faire sauter la maison et mourir avec tous ceux qui ont trahi Heintz. Avant ça, Kamiya et Toshio réussissent à sortir de la maison. En partant, les Cat's réalisent qu'en se suicidant, Cranaff a regagné sa noblesse et est redevenu un membre de leur famille avant d'être leur ennemi.


Enchaînés pour toujours

Toshio reçoit une carte de Cat's. Ayant terminé sa carrière, elle veut lui rendre sa bague. Toshio sait qu'il devra faire un choix. Le matin, il retrouve Cat's sur une petite plate-forme d'observation au bord de la mer. Vu qu'il y a du brouillard, il ne la voit pas (mais il s'approche pas non plus pour voir son visage !). Cat's lui dit qu'elle lui donne les 3 toiles, qu'elle va partir car Cranaff leur a indiqué l'endroit où son père pourrait se trouver et que si elle avait réussi à le rendre amoureux d'elle, il l'aurait suivi. Mais il lui dit qu'il a déjà Hitomi, qu'il est venu parce qu'il doutait et qu'il voulait voir son visage mais que ce serait trop beau qu'elle soit Hitomi. Alors le brouillard se lève, et même si Toshio ne veut pas la regarder, il la regarde quand même...
Hitomi le remercie de la choisir elle, mais elle est en réalité une voleuse et lui est flic. Puis elle disparaît comme le brouillard revient, laissant la bague et Toshio complètement estomaqué.
Au café, Toshio est désespéré. Kamiya arrive et lui dit qu'Hitomi est à l'aéroport. Toshio comprend ENFIN que Kamiya est le Rat ! Et il part à l'aéroport, et lui donnant une lettre de démission à remettre au commissaire. Il déboule à l'aéroport alors que l'avion va partir et saute du toît de l'aéroport sur l'un des ponts d'embarquement. Il dit à Hitomi que comme il n'est plus policier, il ne peut plus lui passer qu'une seule sorte de menotte: une alliance. Et Hitomi s'envole vers les USA.

Tomber amoureux encore une fois

Toshio s'apprête à partir pour l'aéroport, il reçoit une carte postale de Kamiya qui lui dit qu'il a trouvé les filles mais qu'elles ont besoin d'aide. A l'aéroport, Toshio rencontre le commissaire qui lui dit qu'il comprend ce qu'il va faire et qu'il aurait aimé avoir un fils comme lui. Dans l'avion, avant le décollage, il est appelé dans le cockpit. Toute la brigade spéciale est sur le toît pour lui souhaiter bonne chance.
Arrivé aux USA, Toshio et pris en charge par Kamiya qui l'amène chez les filles. Là, Rui lui dit qu'il ferait mieux de repartir et de ne pas voir Hitomi. Il insiste et la voit, mais elle ne se souvient plus de lui. A son arrivée aux USA, elle a contracté une sorte de méningite. Elle a été sauvée, mais a perdu la mémoire, et ne se souvient même pas de ses soeurs. Toshio décide de rester et de reconquérir Hitomi, bien qu'elle ne se souvienne de rien, ni de lui, ni de Cat's...


ET c'est cette fin que je trouve lamentable.....
Romantique certe mais le coup de la meningite c'est n'importe quoi. quelle dommage quel regret.

coolcath

  • Samouraï
  • ***
  • Messages: 861
Vos témoignages et critiques
« Réponse #16 le: 02 février 2004 à 12:46:26 »
mmmm !!! oui en effet le coup de la meningite c'est pas terrible... !!! mouais !!! bon !!!

Melusine

  • Daimyô
  • ***
  • Messages: 1298
Vos témoignages et critiques
« Réponse #17 le: 02 février 2004 à 14:38:39 »
ahhhhhhhhhhhhhh  c est quoi cette histoire de meningite... Melu tombee de sa cahsie quand elle a lu ca... PTDR. C est un peu ridicuile mais vu que je n ai pas lu les cat s eyes peut etre que ca parrait un peu plus plausible dans le mang. Mais je reconnais bien la Hojo qui nous offre jamais une fin comme on s y attend..... :cry:  :?

tatsumi

  • Kohai
  • Messages: 41
Vos témoignages et critiques
« Réponse #18 le: 02 février 2004 à 15:57:41 »
Une méningite?????   :shock:
C vrai que c plutot bizarre comme fin!!! Je te comprend grumelo!!!

mais il fallait bien trouver une façon pour les 2 perso de commencer quelque chose sur de meilleures bases (pas de mensonges, ...) et puis s'il restait quelque chose de cat's eye ("la" voleuse que Toshio pourchassait mais dt il était également épris) ça n'aurait pas vraiment été possible!!!  au moins là tt est clair
C assez ouvert comme fin ...

coolcath

  • Samouraï
  • ***
  • Messages: 861
Vos témoignages et critiques
« Réponse #19 le: 02 février 2004 à 18:58:26 »
ben oui c'est vrai Tatsumi, vu sous cet angle tu as raison... mais quand meme il aurait pu trouver autre chose qu'une meningite !!! :?

m'enfin c'est pô grave on l'aime quand meme  :D

FORUM WEBOTAKU

Vos témoignages et critiques
« Réponse #19 le: 02 février 2004 à 18:58:26 »