Auteur Sujet: litterature japonaise  (Lu 48026 fois)

éosine

  • Gakusei
  • Messages: 7
litterature japonaise
« le: 07 octobre 2004 à 10:55:24 »
bonjour!
je souhaiterais savoir si vous connaissez le nom d auteurs dit "de référence " ,ainsi que des auteurs plus contemporains... j essaye de me lancer dans la lecture de litterature japonaise et tout ce que j ai lu jusque la m a laissé "de glace" ... merci merci

Tamayo

  • Invité
litterature japonaise
« Réponse #1 le: 07 octobre 2004 à 17:48:52 »
Auteur de reference: Inoue...

Sinon je te conseille l'Anthologie des nouvelles japonaisesen trois tome...

Sinon si tu t'interesse au theatre japonais d'aujourd'hui, je te conseille les oeuvres de Orizo Hirata...

 voilà

éosine

  • Gakusei
  • Messages: 7
litterature japonaise
« Réponse #2 le: 11 octobre 2004 à 15:36:36 »
hum j ai deja essaye inoué , (enfin il faut dire qu il y en a plusieurs ce n etait peut etre pas le bon) yasushi inoué?
pour le second livre que tu me conseilles , je vais l essayer .. merci!

FORUM WEBOTAKU

litterature japonaise
« Réponse #2 le: 11 octobre 2004 à 15:36:36 »

Tamayo

  • Invité
litterature japonaise
« Réponse #3 le: 11 octobre 2004 à 16:19:20 »
si si c'est cet inoue
mais bon c selon les gouts...

Braïce

  • Kohai
  • Messages: 13
litterature japonaise
« Réponse #4 le: 13 octobre 2004 à 22:01:49 »
Eiji yoshikawa La pierre et le sabre et sa suite la parfaite lumiere , ce sont deux gros classiques du roman  :)  retraçant la vie du célèbre Myamoto Musashi . Et sinon il y a Koji Suzuki qui est véritablement un maitre du thriller , avec Ring et le reste de la quadrilogie ainsi que son recueil de nouvelle Dark water .

Ryûjin

  • Daimyô
  • ***
  • Messages: 2218
    • http://www.webotaku.fr.st
litterature japonaise
« Réponse #5 le: 14 octobre 2004 à 08:53:36 »
Comme dit Braîce, un des plus célèbre roman Japonais (et mon livre préféré à ce jour) est "Musashi" (en fait c'est un seul livre que les éditeurs français ont découpé en deux tomes).
Si tu veux plus d'infos il y a un article sur web :
http://www.webotaku.com/pages/japon/dossier.php?id_dossier=14

Toujours dans les histoires féodales Japonaises, mais un peu plus accessibles et avec un peu de fantastiques, il y a "le clan des Otori". C'est super, mais c'est écrit par une australienne. Mais ça vaut le coup quand même. Toujours sur Webo : http://www.webotaku.com/pages/japon/dossier.php?id_dossier=25

Ensuite, dans le genre auteur Japonais très connu, il y a Murakami Ryu (auteur contemporrain qui écrit des choses assez trash/dark). Je suis pas spécialiste de cet auteur, mais on a quelqu'un sur webo qui connait bien (et des articles à paraitre...). Si tu veux plus d'infos hésite pas.
En attendant y avait un topic sur le forum : http://www.kawaiidream.net/agora/viewtopic.php?t=2832

Tsuyu

  • Rônin
  • **
  • Messages: 107
litterature japonaise
« Réponse #6 le: 16 octobre 2004 à 00:41:35 »
mishima ... très connu!
il s'est suicidé... en harakiri (si je peux dire)  la mer de fertilité... je le commence bientôt

krobz

  • Shinobi
  • **
  • Messages: 267
    • http://krobz.free.fr
litterature japonaise
« Réponse #7 le: 17 octobre 2004 à 01:56:49 »
En romancier policier ultra connu il y a Edogawa Ranpo ( c'est un pseudo, si on le prononce bien, on lit Edgard Allan Poe, dont il était "fan")

Plus contemporains, il y a les deux Murakami : Murakami Ryû avec "Ecstasy", "Parasites", "Bleu presque transparent", le magnifique "Les bébés de la consigne automatique, "Miso soup"...attention, c'est trash!
L'autre c'est Murakami Haruki avec "Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil", "La ballade de l'impossible", "Danse,danse,danse"...

Tsuyu

  • Rônin
  • **
  • Messages: 107
litterature japonaise
« Réponse #8 le: 19 octobre 2004 à 12:07:20 »
la maison d'édition Picqier édite pour la plupart des livres d'auteurs asiatiques... en général chinois et japonais ( mais aussi indien, cambodgien... mais en moindre mesure)
ils ont un très large catalogue de romans japonais, nouvelles et livres de légendes.
bref, le tout en poche et pas trop cher...

éosine

  • Gakusei
  • Messages: 7
litterature japonaise
« Réponse #9 le: 19 octobre 2004 à 21:42:26 »
merci a tous et toutes , demain j irai de ce pas faire  quelques achats.... :D
quelle prose ryujin!  :wink:

khamss

  • Gakusei
  • Messages: 2
    • http://www.dephasis.com
litterature japonaise
« Réponse #10 le: 24 octobre 2004 à 09:09:21 »
Moi, je te conseille Natsume Sôseki, et en particuler Sanshirô² de cet auteur, un roman initiatique qui se passe dans le Japon du début du XXe siècle, très intéressant.
Il est également édité aux éditions Picquier.

FORUM WEBOTAKU

litterature japonaise
« Réponse #10 le: 24 octobre 2004 à 09:09:21 »

sadako

  • Otaku suprême
  • ****
  • Messages: 5408
  • je vous ai à l'oeil ^^
litterature japonaise
« Réponse #11 le: 06 décembre 2004 à 15:46:04 »
Edogawa Ranpo, maître absolu du roman noir (et de la nouvelle aussi), réédité en poche chez (l'excellent) Picquier, écriture élégante, ironique, ludique, cruelle, mais surtout élégante, ce qui manque actuellement.
Murakami Haruki, édité en poche chez Points, précis, fluide, surprenant, sensible, son roman La course au mouton sauvage est l'unde ceux qui m'ont le plus dérouté et amusés dans ma vie, je rêve de l'adapter au ciné, mais carrément trop délirant pour entrer dans un autre format que le roman sans qu'on y perde dans la logique ludique de celui-ci, bref, une merveille.

Mister_Tsukimoto

  • Shinobi
  • **
  • Messages: 376
  • Bique??
litterature japonaise
« Réponse #12 le: 05 février 2005 à 10:08:37 »
Edogawa Rampo, je viens dans lire et c'est vraiment très bien écrit, et on se laisse vite emporter, une fois dedans on peut plus décrocher.

Haruki Murakami, j'adore, La course au mouton sauvage et Danse Danse Danse, où l'on retrouve le même narrateur, une merveille de plaisir à la lecture, a lire pour s'en rendre compte. Un autre livre de lui que je viens de lire La ballade de l'impossible, très belle histoire d'amour, le seul problème avec ces romans, c'est qu'une fois commencé, on ne peut plus s'arreter.

Une autre auteure aussi que j'adore toujours en littérature japonaise, c'est Yoko Ogawa, une écriture très fluide, et très féminine. Dans ces romans on est comme trasporté dans un autre monde. A lire absolument de cette auteure: L'annulaire et Hotel Iris, qui sont pour moi ces deux meilleurs oeuvres.

ramal

  • Senpai
  • *
  • Messages: 81
litterature japonaise
« Réponse #13 le: 23 février 2005 à 17:21:49 »
j'ai beaucoup apprécié "shogun" de james clavell. c'est un bon pavé mais si tu arrives à rentrer dedans c'est très sympa et peut être plus accessible qu'un roman écrit par un japonais pur souche  :D. çà raconte l'histoire d'un étranger s'adaptant aux coutumes du japon féodal. tiens çà me rappelle un film çà  :P .
en plus si tu aimes le style de l'auteur, il en a fait tout une série: tai pan, gai jin...

sadako

  • Otaku suprême
  • ****
  • Messages: 5408
  • je vous ai à l'oeil ^^
litterature japonaise
« Réponse #14 le: 04 mars 2005 à 00:02:25 »
Les romans écrits par les écrivains Japonais sont très accessibles aussi, je trouve. D'ailleurs une bonne traduction rend bien compte de leur façon d'écrire souvent plus fluide que bien des romans français.




Murakami c des histoires d'amour qui s'épanouissent ou pas selon le degré de solitude du personnage, je crois que personne n'a raconté aussi bien que lui l'état de solitude et d'incommunicabilité dans une relation, sans faire de l'amour la grande illusion il montre quand même la difficulté de se rencontrer totalement, hors du plan sexuel. les amants du Spoutnik illustrent ce que je viens de dire mieux que moi ^^

Mister_Tsukimoto

  • Shinobi
  • **
  • Messages: 376
  • Bique??
litterature japonaise
« Réponse #15 le: 05 mars 2005 à 07:59:22 »
Entièrement d'accord, je viens de lire les Amants de Spoutniks (cette nuit), et je dois dire que c'est vraiment l'une des lectures les plus intérressantes que j'ai pu faire depuis longtemps. Un scnénario simple, pour une approche poètique et philosophique d'une beauté... extraordinaire, comme le dit Sadako un livre à lire, tout simplement magnifique, beau, ensorcelant... sans doute sont roman le plus beau.

sadako

  • Otaku suprême
  • ****
  • Messages: 5408
  • je vous ai à l'oeil ^^
litterature japonaise
« Réponse #16 le: 05 mars 2005 à 09:42:41 »
oh merci tu fais une pub plus accrocheuse que la mienne !

T'as remarqué comment Murakami a l'art de parler de tout sans que jamais ça ne devienne vulgaire ou scabreux ? Il parle des détails les plus intimes de la vie amoureuse et de l'anatomie même avec des mots directs sans périphrase imagée et ça ne devient jamais grossier ou sordide. ça c'est du grand art, ça me rappelle Proust (mais Proust - époque oblige en partie sans doute - était plus allusif).

Mister_Tsukimoto

  • Shinobi
  • **
  • Messages: 376
  • Bique??
litterature japonaise
« Réponse #17 le: 05 mars 2005 à 12:34:16 »
Ouaip, ça aussi c'est ce qui fait sont talent, dire les choses tout naturellement de façons très pointue, sans tomber dans le grossier, il ne fait pas dans le symbolisme non plus.(cf Rimbaud et autres)
Un grand écrivain contemporains, que tout le monde peut apprécier, sont oeuvre est très accessible.
N'ayant lu aucun livre de Proust (et oui j'ai encore plein de trucs à découvrir) je peux pas trop répondre.

sadako

  • Otaku suprême
  • ****
  • Messages: 5408
  • je vous ai à l'oeil ^^
litterature japonaise
« Réponse #18 le: 05 mars 2005 à 14:16:11 »
Pas grave !  T'as tout le temps. C pas parce que moi je trouve qu'il est l'écrivain le plus prodigieux qui soit que c vrai ^^

sadako

  • Otaku suprême
  • ****
  • Messages: 5408
  • je vous ai à l'oeil ^^
Re : litterature japonaise
« Réponse #19 le: 26 juin 2006 à 20:57:50 »
Il en est coulé de l'eau sous les ponts et de l'encre sur les pages depuis un moment pour cette rubrique, et Murakami Haruki est toujours un écrivain génial (enfin lu Danse, danse, danse depuis le temps... et c vrai : quel délire parfaitement orchestré, à déguster), mais je voudrais parler vite fait de Tottochan, la petite fille à la fenêtre, de Kuroyanagi Tetsuko, écrivain, femme de télé, actrice.
Tottochan, petite fille distraite, débordante d'énergie et de curiosité, toujours en mouvement (aujourd'hui on dirait "hyper-active"), ne s'adapte pas à l'école "ordinaire" et est admise au sein du Groupe Scolaire Tomoe, une école très particulère, dans le Tôkyô de l'immédiat avant-guerre. Tomoe, c'est une école de rêve : les salles de classe sont d'anciens wagons de chemin de fer retapés, il y a une piscine dans le terrain autour d'eux, l'après-midi, on se balade ou on se baigne, on mange tous ensemble dans un bruit autorisé, encouragé même, ce sont des classes de 10, on s'assiet où on veut dans les salles de classe, on campe sous la tente dans la salle commune, on écrit à la craie sur le plancher de la salle de musique etc. Un rêve d'école aussi : voulue, concue, dirigée par un homme qui comprenait les enfants comme personne. C'est le portrait de cet homme en creux derrière le récit de ces années magiques d'enfance bientôt pourries par la guerre. On est tenté de ne rien croire de tant de chaleur humaine, d'intelligence, de sensibilité, d'inventivité. Et pourtant tout est rigoureusement authentique. Tottochan, c'est Tetsuko elle-même, une "enfant de Tomoe", qui raconte très simplement, mais avec beaucoup de sensibilité, de délicatesse, ses trois premières années d'école élémentaire, et ses expériences dans cette école Tomoe si magnifiquement particulière (et qui fut bombardée pendant la guerre, il n'en est rien resté). Moi qui suis prof je me suis pris une grande claque pédagogique en pleine tronche^^ Certains chapitres vous font rire, d'autres vous amènent les larmes aux yeux, c'est magnifique. Ce livre existe depuis un moment (1981) mais il vient à peine d'être traduit en France, donc il n'est pas en poche, par conséquent un peu chérot, je trouve.
Mais un régal.

FORUM WEBOTAKU

Re : litterature japonaise
« Réponse #19 le: 26 juin 2006 à 20:57:50 »